Programmation 2023

WEEK-END 1

Vendredi 17 mars 2023 - 21h00

Samedi 18 mars 2023 - 20h30

 

anapopovic_.jpg    
Ana POPOVIC    
Salle Le cratère
Place Jean Moulin
78730 Saint-Arnoult en Yvelines
LogoClubGymnase
rue de la Fontaine St-Symphorien
78830 Bonnelles
 


WEEK-END 2

Vendredi 24 mars 2023 - 21h00

Samedi 25 mars 2023 - 21h00

 

   image.jpeg  
Molly JOHNSON Natalie DESSAY 
LEGRAND ENCHANTEUR 
 
Domaine de Quincampoix
Route de Roussigny
91470 Les Molières
Salle de La Terrasse
Avenue de la terrasse
91190 Gif sur Yvette 
 


WEEK-END 3

Vendredi 31 mars 2023 - 20h30

Samedi 1er avril 2023 - 20h30

 

   
     
LogoClubEspace Jean Racine
Rue Ditte
78470 Saint-Rémy lès Chevreuse 
LogoClubEspace Jean Racine
Rue Ditte
78470 Saint-Rémy lès Chevreuse
 


WEEK-END 4

Vendredi 7 avril 2023 - 20h30

Samedi 8 avril 2023 - 21h00

 

     
     
LogoClubEspace Jean Racine
Rue Ditte
78470 Saint-Rémy lès Chevreuse 
 Espace Jean Racine
Rue Ditte
78470 Saint-Rémy lès Chevreuse
 


WEEK-END 5

Vendredi 14 avril 2023 - 20h30

Samedi 15 avril 2023 - 20h30

 

     
     
Maison Elsa Triolet Aragon
Rue de Villeneuve
78730 Saint-Arnoult en Yvelines
LogoClubSalle des fêtes
78730 Rochefort en Yvelines
 

KAZ HAWKINS - VENDREDI 1ER AVRIL - 20h30

LogoClubEspace Jean Racine
Rue Ditte
78470 Saint-Rémy lès Chevreuse
Billetterie C 
  Aussi disponible en Billet Combo avec
Lionel Loueke et Superdownhome
Concert à 20h30
Ouverture des portes à 20h00 

Ajouter à mon calendrier

Apple  Google  Office 365  Outlook

Coup de cœur du programmateur

Le Blues dans toute sa splendeur et ses déchirements. Une histoire personnelle qui emporte tout sur son chemin, l’énergie du désespoir qui est l’essence même du Blues, tout se retrouve dans cette voix prenante, envoûtante, qui nous ramène à la grande Etta ! Amateurs d’émotions fortes, ce concert est pour vous. 

591 227 KAZ8973 RAW RTD220 CYMKKAZ HAWKINS

Quand on découvre la voix de Kaz Hawkins, on se retrouve immédiatement embarqué sur les rives du Mississippi, dans les rues de Clarksdale ou de Memphis, en compagnie de ces grandes chanteuses de blues, de soul, de folk, de funk, de rhythm’n’blues... qui ont débuté dans la ferveur des choeurs de gospel. Pourtant, Kaz Hawkins a vu le jour en Irlande du Nord et elle a fait ses classes dans les bars de Belfast où l’emmenait son père. Dans le chaos d’un pays déchiré par la ségrégation et la guerre civile.

Kaz Hawkins a choisi de poser ses bagages en France : « Je suis tombée amoureuse de votre culture. Ici, je ne porte pas d’étiquette. Je suis libre d’entamer un nouveau chapitre ». Une déclaration d’amour réciproque quand on sait le chaleureux accueil que lui a réservé le public des festivals français.
Un nouveau chapitre qui commence... par un best-of intitulé « My Life and I », dont la sortie est annoncée le 8 avril prochain par le label Dixiefrog, qui l’accompagne désormais. Car, pour comprendre ces fêlures et cette émotion qui donnent à son chant une telle intensité, il faut remonter dans le temps. Celui où, petite fille, elle écrivait des poésies en cachette pour tenter d'oublier la douleur d’une innocence bafouée. C’est aussi l’époque de son premier radio-crochet auquel elle participe en interprétant « Secret Love » de Doris Day. Impressionné, le directeur artistique de l’émission l’oriente alors vers un autre répertoire: celui d’Etta James. Un conseil qui va bouleverser la vie de la fillette de 12 ans. En écoutant la cassette "Saint-Louis Blues", rapportée du marché par sa grand-mère, Kaz range sa jolie robe en forme de meringue, ses partitions de « No, no Nanette » ou de « Tea for Two » pour se plonger dans cette musique qui la console. « J’ai entendu son chagrin et je m’y suis retrouvée. Je voulais chanter comme elle, mais sans chercher à l’imiter » se souvient-t-elle. Un héritage symbolique qui l'amènera plus tard à adopter le nom de celle qui l’inspire depuis toujours (pour l’état civil Etta James était née Jamesetta Hawkins).
Viendront ensuite les concerts avec des reprises d'Etta, mais aussi d’Aretha Franklin ou de Joe Cocker. Des années marquées également par la violence dont elle porte encore les cicatrices. « La musique était une sorte de refuge, comme un doudou ! Lorsque je chante je me sens en sécurité. C’est mon histoire qui a fait de moi l’artiste que je suis, mais ce n’est pas ce qui me définit » confie-t’elle.
Autodidacte Kaz Hawkins a commencé à jouer sur une guitare prêtée par des copains qui lui enseigneront quelques bases. Il n’en faut pas davantage pour qu’elle commence à écrire et composer ses propres chansons.

Après 4 albums, 2 EP (maintenant introuvables), un live et une compilation, « My Life and I », distribué pour la première fois à l’international, apparaît comme un superbe trait d’union entre hier et aujourd’hui. Un pont franchi, le regard tourné vers ces « jours meilleurs » qu’elle appelle dans un grand éclat de rire.
En Irlande où elle anime une émission sur BBC Radio Ulster, on l’a parfois qualifiée de diva. Sans doute parce qu’elle ne ressemble à aucune autre.
Mais Kaz Hawkins est une artiste authentique, sans fard ni sophistication, dont le timbre exceptionnel, les mots et la musique touchent au plus près du coeur...

Texte écrit par Annie Grandjanin


Line up :
Kaz Hawkins: Chant
Stef Paglia: Guitare
Cédric Le Goff: Claviers
Amaury Blanchard: Batterie
Julien Boisseau: Basse
Benoît Gaudiche: Trompette
Guillaume Sené: Saxophone

web icon Facebook icon Insta Youtube icon

CROSSBORDER BLUES - samedi 26 mars - 21h00

Salle de La Terrasse
Avenue de la terrasse
91190 Gif sur Yvette
Billetterie C 
  Aussi disponible en Billet Combo avec
Sanseverino et Samara Joy
Concert à 21h00
Ouverture des portes à 20h30

Ajouter à mon calendrier

Apple  Google  Office 365  Outlook

Coup de cœur du programmateur

Des artistes, déjà pour chacun d’entre eux consacrés individuellement, qui décident de prendre la scène ensemble comme on embarque entre copains vers une destination de rêve, une musique qui se joue des frontières et qui, depuis ses origines, fait le tour du monde, le Blues est définitivement intemporel et magique. Un trio de choc !

CrossBorder1CROSSBORDER BLUES
HARRISON KENNEDY / JEAN-JACQUES MILTEAU / VINCENT SEGAL

CrossBorder Blues..., où quand trois créateurs d’exception se lancent dans une série d’explorations jubilatoires en s’appuyant sur l’univers du blues acoustique et sur les mariages sonores inédits naissant de leur rencontre...
La voix, le banjo, les cuillers et la guitare roots de Harrison Kennedy, les harmonicas imaginatifs de Jean-Jacques Milteau, le violoncelle lyrique de Vincent Segal inventent et s’amusent, rendent hommage sans jamais sombrer dans la nostalgie, et suggèrent rien moins que l’avenir de la note bleue.

CrossBorder2Les musiciens

À l’examen de son parcours atypique, on pourrait croire Harrison Kennedy désireux de brouiller les pistes. En commençant par sa nationalité canadienne, que cet Afro-Américain doit à des aïeux enfuis des plantations sudistes où ils étaient esclaves.
De cet héritage, Harrison a conservé un respect profond des racines du Mississippi et du Tennessee, qu’il a su faire fructifier avec originalité. Aujourd’hui reconnu comme l’un des représentants les plus authentiques de la note bleue, le titulaire du Grand Prix Blues de l’Académie Charles Cros 2015 s’est fait connaître à l’heure de gloire de la musique soul.
Après des débuts remarqués au sein de l’écurie Motown (on peut entendre son harmonica sur le légendaire « What’s Going On » de Marvin Gaye), il a longtemps offert sa voix aux Chairmen of the Board, partageant les plus grandes scènes de la planète avec Stevie Wonder, George Harrison, ou encore Tom Jones.
Cet éclectisme reste bien le trait dominant d’un artiste qui a toujours su allier tradition et modernité. C’est clairement dans cet esprit que ce bluesman au talent rare entame aujourd’hui une conversation musicale riche et surprenante avec deux artistes majeurs de la scène européenne.

On ne présente plus Jean-Jacques Milteau, maître ès-harmonica considéré comme l’un des artistes français les plus ouverts au blues, dont les récents dialogues avec Eric Bibb autour du patrimoine du vieux songster Lead Belly ont fait l’unanimité. Auparavant, ce titulaire de deux Victoires de la Musique avait invité à le rejoindre, en studio et sur scène, des artistes aussi prestigieux que les bluesmen Little Milton, Mighty Mo Rodgers et Sam McClain, les poètes Gil Scott-Heron et Terry Callier, la rockeuse Michelle Shocked, la diva R’n’B N’Dambi...

Quant à Vincent Segal, titulaire d’un nombre impressionnant de Victoires de la Musique, tout en animant depuis deux décennies le duo Bumcello avec Cyril Atef, il a entraîné son violoncelle sur tous les territoires : jazz (Julien Lourau, Ibrahim Maalouf), funk (Chuck Brown), hip-hop (Oxmo Puccino), rock (Sting, Elvis Costello, Bashung, Thiéfaine), musique contemporaine (Ensemble intercontemporain), world (Papa Wemba, Cesaria Evora, Nana Vasconcelos) et chanson (M, Carla Bruni, Thomas Fersen, Claire Diterzi), sans oublier la « musique de chambre » africaine que subliment ses duos avec Ballaké Sissoko.


Line-up :
Harrison Kennedy, chant, banjo
Jean-Jacques Milteau, harmonicas
Vincent Segal, violoncelle





web icon Facebook icon Youtube icon

CECCARELLI/COULONDRE/BRUYERE - VENDREDI 8 AVRIL - 21h00

Espace Jean Racine
Rue Ditte
78470 Saint-Rémy lès Chevreuse
Billetterie C 
  Aussi disponible en Billet Combo avec
Lou Tavano et Sanseverino
Concert à 21h00
Ouverture des portes à 20h30

Ajouter à mon calendrier

Apple  Google  Office 365  Outlook

Coup de cœur du programmateur

Il est éternel notre coup de cœur pour André Ceccarelli. Notre parrain musical, notre parrain de cœur, notre ami à toute heure. Et comme toujours, André est un magicien. Il s’accompagne et il accompagne les meilleurs. C’est ça la classe ! Et la sienne est infinie.
Laurent Coulondre fait partie de ses artistes que l’on remarque à tous les coups. Quand il joue au sein d’un groupe, qu’il accompagne une chanteuse, son jeu, son expressivité, son talent, le font immédiatement remarquer. On sort du concert en disant : au fait, c’était qui le pianiste ? Alors, quand il joue en leader, quand il ose s’attaquer à une légende, on dit chapeau bas. Lui aussi est un magicien.
Jérémy Bruyère complète le trio pour notre grande soirée JAZZ MASTERS !

Trio 2 Copyright Vincent Le Gallic 1024x684


Laurent Coulondre, l’étoile montante sacrée « Révélation de l’année » aux Victoires du Jazz 2016, fait partie de cette génération de musiciens qui participent avec talent et sans tabou à l’évolution du Jazz en France et à engager la musique sur des voies inexplorées.

« Laurent Coulondre rend hommage à l’un des musiciens qui a le plus marqué son parcours de musicien et de jazzman : Michel Petrucciani. A l’occasion des vingt ans de la disparition de celui qui fit comprendre au monde qu’on pouvait être français et néanmoins jazzman exceptionnel, le jeune prodige des claviers fait appel à Jérémy Bruyère (contrebasse) et André Ceccarelli (batterie) pour faire revivre le répertoire du pianiste aux os de verre, et nous montre – s’il en était besoin – que le jazz est un langage qu’il maîtrise. »

1999... Michel Petrucciani, le plus petit pianiste du monde et géant de l’histoire du jazz, nous laissait inconsolables mais allait susciter une vocation chez Laurent Coulondre. À la découverte de l’album « Michel plays Petrucciani », ce jeune prodige des claviers fut littéralement subjugué par la patte Petrucciani : l’osmose parfaite entre une redoutable puissance rythmique et un sens de l’épure mélodique unique.

20 ans plus tard, notre nouvelle sensation du piano hexagonal et international – fort de 4 albums sous son nom, sacré « Révélation » aux Victoires du Jazz 2016 et n°1 des artistes français les plus programmés dans des festivals emblématiques à l’international en 2017 – se sent prêt à rendre à Michel Petrucciani tout ce que celui-ci lui a donné. Il fait sienne sa devise « Je ne crois pas au génie, seulement au dur travail » et replonge avec frénésie et envie dans les cordes du piano acoustique et son univers musical.

Laurent compose et arrange un répertoire hommage, empreint de cette créativité, de cette combativité et de cette urgence dont le Maestro a fait preuve toute sa vie et nous montre – s’il en était besoin – que le jazz est un langage qu’il maîtrise de mains (gauche incluse) de maître.

Pour être à la hauteur du 20ème anniversaire de la disparition de ce géant et de cette sublime harmonie intergénérationnelle voguant entre modernité et tradition que Michel Petrucciani a toujours défendue et promue (Michel Petrucciani & Charles Lloyd, Michel Petrucciani & Clark Terry...), Laurent Coulondre s’entoure, à la basse et contrebasse, de l’extraordinaire musicalité du jeune Jérémy Bruyère et, à la batterie, du grand André Ceccarelli qu’on ne présente plus.

Au-delà de ses qualités techniques extraordinaires reconnues de tous, le brillant claviériste propose un répertoire émouvant à la hauteur du génie généreux et solaire qu’était Michel, mariant à merveille des sons riches et chauds et une rythmique volcanique et subtile.


Line up :
Laurent Coulondre, piano et orgue
André Ceccarelli, batterie
Jerémy Bruyère, basse et contrebasse
Laurent Coulondre :web icon Facebook icon Insta Youtube icon           André Ceccarelli :  Facebook icon Youtube icon

LOU TAVANO - vendredi 18 mars - 21h00

Domaine de Quincampoix
Route de Roussigny
91470 Les Molières

Billetterie C

  Aussi disponible en Billet Combo avec
André Ceccarelli et Samara Joy
Concert à 21h00
Le bar avec restauration légère sera ouvert à partir de 19h00

Ajouter à mon calendrier

Apple Google Office 365 Outlook

Coup de cœur du programmateur

Lou Tavano est la nouvelle Satin doll dont nous avions besoin dans le jazz d’aujourd’hui. La douceur, le moiré, la finesse, la brillance sont au rendez-vous. Avec elle, la musique est en tenue de soirée et Lou nous invite, sensuelle et délicate, à partager ses frissons.

LT Photo cover Athur Wollenweber sRevenir à l'essentiel.
Mettre la voix au coeur d'un écrin fait de cordes, celles du piano et du violoncelle.
Un jazz de chambre volcanique à l'image d'une femme à la corde vocale inclassable.
Vibrante de sincérité, elle frotte à l'archet de ses émotions les cordes sensibles d'un public qui en ressort la larme à l'oeil et le rire aux lèvres, le temps d'une chanson.
Pour les écrire, Lou Tavano s'est isolée plusieurs mois en Ecosse avec son alter ego franco-britannique Alexey Asantcheeff.
Elle y a découvert une nature-miroir de la sienne, aussi climatiquement instable que Lou l'est émotionnellement.


web icon  Facebook icon   Youtube icon
line-up :
Lou Tavano - chant
Alexey Asantcheeff
- piano
Guillaume Latil
- violoncelle
Alexandre Perrot -
contrebasse
Karl Jannuska
- batterie

Sous-catégories